Home
Close Mobile Navigation

Ce site web est destiné à vous informer sur les papillomavirus humains. Pour plus d’informations, parlez-en à votre médecin ou pharmacien.


de la population sexuellement active est un
jour confrontée à une infection par l’HPV,
dont la moitié est entre 15 et 24 ans.2, 3

Qu’est-ce que le Papillomavirus humain ?1-5

Les papillomavirus humains sont une famille de virus qui ont pour spécificité d’infecter la peau et les muqueuses.

Environ une douzaine de types d’HPV sont impliqués dans le développement de lésions précancéreuses et de différents cancers chez les femmes et les hommes.

Quels cancers ? Quels sont les facteurs de risque ? Comment est-on infecté ? ?


L’HPV expliqué en 90 secondes


Quelles sont les conséquences pour les femmes et les hommes ?1, 6

Les risques liés à une infection par l’HPV varient selon le type d’HPV. Certaines infections se développent lentement et n’entrainent aucun symptôme visible.

Une infection du Papillomavirus Humain peut avoir des conséquences potentiellement graves.

10% des infections ne sont pas éliminées naturellement, et peuvent évoluer en verrues génitales, lésions précancéreuses et même en cancers.


des personnes infectées n’éliminent pas le virus
naturellement.


seront infectées

Les moyens de protection habituels ne sont pas suffisants. On vous explique pourquoi.



Se faire vacciner, comment faire ?1, 7, 9

Un guide pratique, pour les filles, pour les garçons.



Comment se faire dépister ?1, 8

Afin de dépister une infection par l’HPV, il existe des tests qui consistent à rechercher l’ADN des virus HPV.

Le dépistage est fortement recommandé pour toutes les femmes de 25 à 65 ans.



Agir en tant que parent ?

Si vos enfants n’ont pas été vaccinés, il est important d’évoquer la vaccination avec eux et avec votre médecin. Protégez vos enfants et parlez-en dès aujourd’hui.



HPV brochure



ADN = Acide désoxyribonucléique, une macromolécule biologique qui contient toute l’information génétique.

HPV = Papillomavirus Humain

IST = infections sexuellement transmissibles

Références :

1. Conseil Supérieur de la Santé. Vaccination contre les infections causées par le papillomavirus humain. Bruxelles : CSS; 2017. Avis n° 9181.

2. Weaver BA. Epidemiology and Natural History of Genital Human Papillomavirus Infection. J Am Osteopath Assoc. 2006;106 (3 suppl 1) :S2–8.

3. Markowitz LE. et al. Human papillomavirus vaccination: recommendations of the Advisory Committee on Immunization Practices (ACIP). MMWR Recomm Rep 2014;63(RR-05):1-30.

4. Hartwig S. et al. Estimation of the overall burden of cancers, precancerous lesions, and genital warts attributable to 9-valent HPV vaccine types in women and men in Europe. Infect Agent Cancer. 2017;12 :19 (Annex 1).

5. Hartwig S. et al. Estimation of the epidemiological burden of HPV-related anogenital cancers, precancerous lesions, and genital warts in women and men in Europe : potential additional benefit of a nine-valent second generation HPV vaccine compared to first generation HPV vaccines. Papillomavirus Res. 2015;1 :90–100 (Annex 3).

6. de Sanjosé S. et al. The natural history of human papillomavirus infection. Best Pract Res Clin Obstet Gynaecol. 2018;47:2-13.

7. Centre Belge d’Information Pharmaceutique (CBIP) : vaccination HPV. https://www.cbip.be/fr/chapters/13?frag=11452&matches=HPV%7CHPV4%7CHPV9. Dernier accès: 08/2021.

8. Domus Medica.Cervixkankerscreening – data on file.



Ce site web est destiné à vous informer sur les papillomavirus humains. Pour plus d’informations, parlez-en avec votre médecin ou pharmacien.

© MSD Belgium SRL
Clos du Lynx, 5
1200 Bruxelles
© Copyright 2021, all rights reserved

BE-NON-00910.
Date of last revision: 09/2021.