Comment faire pour éviter une
infection par l’HPV ? 1

Le préservatif n’offre pas une protection complète

Le virus HPV se transmet par contact avec une muqueuse infectée. Concrètement, cela signifie qu’une contamination peut avoir lieu même s’il n’y a pas pénétration.

Le préservatif reste néanmoins un moyen indispensable mais imparfait pour se protéger contre les infections sexuellement transmissibles et une éventuelle grossesse.

Se protéger via la vaccination

Tout comme pour d’autres virus (grippe, hépatite B, etc...), la vaccination est un moyen efficace.

De cette manière, même en cas de contact avec le virus HPV, des anticorps le détruiront naturellement et empêcheront l’infection de se propager.

Pour obtenir une efficacité optimale, la personne à vacciner ne devrait pas encore être infectée par le virus. D’où l’intérêt de vacciner à un âge précoce, avant les premiers contacts sexuels.

Comme déjà mentionné précédemment, ± 80% de la population sera confrontée à une infection HPV, dont presque 90% éliminera spontanément le virus.

Si tu as déjà eu des rapports sexuels, tu as un risque d'être infecté par un type d'HPV présent dans le vaccin. Dans ce cas, le vaccin ne te protègera que contre les autres types d’HPV présents dans le vaccin. N'hésite pas à envisager la vaccination avec ton médecin ou pharmacien.

N’hésite pas à demander à tes partenaires sexuels s’ils sont vaccinés contre l’HPV.

ADN = Acide désoxyribonucléique, une macromolécule biologique qui contient toute l'information génétique.

HPV = Papillomavirus Humain

IST = infections sexuellement transmissibles

Références :

1. Conseil Supérieur de la Santé. Vaccination contre les infections causées par le papillomavirus humain. Bruxelles : CSS; 2017. Avis n° 9181.

2. Weaver BA. Epidemiology and Natural History of Genital Human Papillomavirus Infection. J Am Osteopath Assoc. 2006;106 (3 suppl 1) :S2–8.

3. Markowitz LE. et al. Human papillomavirus vaccination: recommendations of the Advisory Committee on Immunization Practices (ACIP). MMWR Recomm Rep 2014;63(RR-05):1-30.

4. Hartwig S. et al. Estimation of the overall burden of cancers, precancerous lesions, and genital warts attributable to 9-valent HPV vaccine types in women and men in Europe. Infect Agent Cancer. 2017;12 :19 (Annex 1).

5. Hartwig S. et al. Estimation of the epidemiological burden of HPV-related anogenital cancers, precancerous lesions, and genital warts in women and men in Europe : potential additional benefit of a nine-valent second generation HPV vaccine compared to first generation HPV vaccines. Papillomavirus Res. 2015;1 :90–100 (Annex 3).

6. Woodman C. et al. The natural history of cervical HPV infection: unresolved issues. Nat Rev Cancer. 2007;7 :11–22.

7. Centre Belge d’Information Pharmaceutique (CBIP) : vaccination HPV. http://www.cbip.be/fr/chapters/13?frag=11452. Dernier accès: 07/2019.

8. Domus Medica.Cervixkankerscreening - data on file.

9. Vaccination-info.be: Les garçons aussi vaccinés contre l'HPV. https://www.vaccination-info.be/les-garcons-aussi-vaccines-contre-le-hpv/. Dernier accès: 06/2019.

Bienvenue sur hpvinfo.be

Français

Welkom op hpvinfo.be

Nederlands